Le projet éducatif de l'association

 

 

Les vacances

L'arrêt de l'activité traditionnelle permet de faire autre chose que d'habitude avec moins de contraintes.

Il permet aussi des découvertes éducatives et sportives, ainsi que le partage. C'est en effet l'occasion de faire de nouvelles expériences permettant de se voir et de se montrer autrement. Les activités proposées ne doivent donc pas être une fin en soi, mais un facteur d'épanouissement. Dans le mot vacances, il y a une notion de vide. En effet, si les vacances sont bien un moment de rupture avec le quotidien, elles peuvent également être facteur d'isolement.Sans se restreindre à proposer un catalogue d'activtés n'aboutissant que sur la consommation de loisirs, il s'agira bien de provoquer des rencontres, des découvertes, des échanges.

 

L'épanouissement

Développement entier de la personne dans tous les domaines, pour son bien-être physique, affectif et moral.

L'équipe d'animation, à partir d'un cadre dont elle assure la mise en place et le respect, offre à l'enfant un environnement sécurisant qui va le permettre de se révéler individuellement et au sein du groupe, sans que soit porter un jugement ou une évaluation sur de la production ou du résultat.

 

Le respect

Capacité à reconnaître et à accepter l'autre comme un individu à part entière et s'enrichir de ses différences.

Pendant les temps libres, les enfants portent un regard différent et neuf sur les autres, sans les références habituelles d'appartenance sociale ou d'évaluation scolaire. Cette approche nouvelle favorise la tolérance, chacun étant considéré pour ce qu'il est et non sur ce qu'il paraît. D'autre part, la vie en collectivité, avec ses contraintes, prend en compte le partage des tâches collectives d'une manière équitable, sans aucune discrimination, et donne un sens à la notion d'entraite.

 

L'éducation partagée

Coéducation, reconnaissance des compétences éducatives spécifiques à chaque acteur intervenant auprès des enfants.
"Il faut tout un village pour éduquer un enfant"

L'éducation partagée repose sur la coopération des acteurs de l'Education : institutions publiques et en premier lieu l'école, les collectivités, les parents et familles, les associations éducatives, les entreprises...La coopération des acteurs de l'éducation a une incontestable vertu pour l'éducation et la démocratie : celle de l'engagement commun pour l'émancipation solidaire par l'éducation. Celle qui donne confiance en soi, dans les autres et dans les cadres collectifs. Celle qui permet de donner à chaque enfant des raisons d'espèrer de lui-même avec les autres.Partir intervient dans le tiers temps et doit permettre aux enfants et aux jeunes d'avoir une équipe d'adultes référents pendant les moments de temps libres, autres que la famille ou l'école.Les animateurs devront favoriser l'esprit critique des enfants et des jeunes en leur donnant la parole, en sollicitant leurs suggestions, leurs propositions, en provoquant des débats.Il s'agit bien de développer une vie démocratique et de donner aux enfants les possibilités de grandir sur le plan individuel et collectif et devenir autonomes. A l'opposé du corporatisme et de l'individualisme, les enfants et les jeunes seront amenés à prendre conscience de l'intérêt général.

 

L'autonomie

Capacité à s'assumer, de manière indépendante, selon des règles choisies en fonction de ses valeurs.

Les séjours, les centres de loisirs sont l'occasion pour l'enfant d'un grand bond en avant dans son autonomie psychique. Il part petit, il revient grand...L'éloignement de la famille ou le changement de milieu le contraint à s'adapter à d'autres règles, mais il est soutenu par le groupe, qui lui donne l'énergie et l'enthousiasme de s'y plier.Il elargit considérablement son cercle d'amis, rencontrant des enfants qui habitent ailleurs, qui ont d'autres habitudes, d'autres codes. Ils sont souvent heureux de ces rencontres qui leur permettent aussi de se révéler différents de ce qu'ils sont dans leur famille ou dans le quotidien de leur vie scolaire.

 

La parentalité

Désigne l'ensemble des façons d'être et de vivre le fait d'être parent. Elle qualifie le lien entre un adulte et un enfant dans le but de s'assurer le soin, le développement et l'éducation de l'enfant, s'inscrivant dans l'environnement social et éducatif où vivent la famille et l'enfant.

La parentalité est une démarche accompagnante et non-jugeante qui reconnaît la pluralité des modèles familiaux et vise à conforter les parents dans leur rôle, à valoriser leur potentiel. Il s'agit de "libérer" leur confiance en leur capacité d'être parent.Loin d'une logique sécuritaire ou d'outil de contrôle social, la fédération Partir s'inscrit dans une démarche d'accompagnement de la famille, où la notion d'intérêt de l'enfant est centrale, et la parentalité est mobilisée dans le projet visant à construire autour de l'enfant et de ses besoins une harmonie dont chacune des parties (enfants, parents, professionnels) pourrait tirer profit, in fine, en terme de sécurisant et d'épanouissement.

 

La laïcité

Indépendance face aux dogmes religieux (relevant de la sphère privèe et ne s'imposant pas à l'autre), sans jugement.

Face à des demandes spécifiques (faire la prière, suivre les offices religieux, respecter les rites, les règles, les fêtes religieuses...), il est nécessaire de faire preuve de mesure et de bon sens, recherchant par le dialogue des accommodements raisonnables, c'est-à-dire permettant de replacer la demande dans le cadre de l'association et de l'intérêt général.
La fédération Partir, laïque, n'est pas "anti" religieuse. Son projet général l'amène à respecter toutes les convictions, notamment la croyance ou la non croyance religieuse. Ce respect de la liberté de conscience et de l'expression des diverses convictions dans ses activités la conduit à promouvoir, non seulement un vivre ensemble harmonieux, par-delà les différences, mais aussi la recherche de toutes les formes d'émancipation des personnes.
Néanmoins, la fédération Partir n'est pas en mesure de prendre en compte toutes les demandes de pratiques du culte. Les animateurs des centres, notamment, ayant une mission éducative qu'ils ont librement choisie de remplir, sont tenus à une stricte neutralité en matière religieuse ou politique vis-à-vis des enfants.

 

 

 

 Fédération Partir - 2 rue Victor Delbos (ancien CES) - 46100 Figeac - tél. standard 05.65.50.91.76 séjours 05.65.34.62.20

mail :fedepartir@orange.fr - site : www.fedepartir.fr

copyright © Fédération Partir - Mentions légales